Ministère de l'Économie et des finances (Pacte)

Contribution à la consultation du ministère de l’Économie concernant les carrières internationales des jeunes docteur.e.s et post-doctorant.e.s formé.esen France

15 janvier 2018
5 février 2018

Contribution à la consultation du ministère de l’Économie et des finances (Pacte) et soutien de la proposition soumise par Christine Bénard (membre du CS du Cnam) concernant les carrières internationales des jeunes docteur.e.s et post-doctorant.e.s formé.e.s en France.

La proposition

La France est parmi les premiers formateurs de docteur.e.s-ès-sciences dans le monde, surtout si on évalue son effort en nombre de docteur.e.s formé.e.s pour 1 000 habitant.e.s. Ces docteur.e.s sont majoritairement français.e.s. Mais elle forme également de nombreux.euses étranger.ère.s issu.e.s en particulier d’Asie, d’Afrique et d’Europe.
Or, depuis de nombreuses années, cette activité n’est pas rentable : la France fournit gratuitement à de nombreux pays – surtout les pays anglo-saxons (USA, Canada, Australie...)- ces jeunes longuement formé.e.s aux frais des citoyen.ne.s français.aise.s. En effet, malgré le souci d’un nombre croissant de grandes entreprises françaises de recruter docteur.e.s ou post-doctorant.e.s pour être plus proches de la recherche publique et plus innovantes, une part importante de ces jeunes et moins jeunes (surtout en chimie, sciences de la terre, biologie et santé) tourne de post-doctorats en post-doctorats à travers le monde. Ceci est la conséquence de l’absence de toute stratégie nationale et internationale de la France à cet égard et en particulier d’un nombre insuffisant d’offres concurrentielles (payées décemment sur le marché mondial) dans la recherche publique en France.

C’est la raison pour laquelle, nous (chercheur.euse.s, universitaires, cabinets de recrutement, entreprises, docteur.e.s et post-doctorant.e.s en recherche d’emploi, membres du corps diplomatique) proposons la création d’un Observatoire des carrières internationales des jeunes docteur.e.s et post-doctorant.e.s formés par la France.

Objectifs

Donner à la France un outil d’observation et de partage, sur Internet, lui permettant de gagner en performance et en influence dans la recherche et l’innovation mondiales. L’outil doit, dans la durée, fournir aux acteur.rice.s français.aise.s (formateur.rice.s, demandeur.euse.s d’emploi, recruteur.rice. s, analystes, ambassades, pouvoirs publics) offres et demandes d’emplois ciblées, informations et analyses sur l’évolution des carrières internationales des jeunes chercheur.euse. s formé.e.s en France, afin que chacun.ne dispose d’éléments partagés fiables pour orienter leurs actions de manière efficace et complémentaire.

  1. Cet outil doit avoir un ancrage institutionnel, ce qui assure la continuité du suivi et de l’analyse.
  2. Cet outil fonctionne dans une dynamique de réseau. Il fait interagir des acteur.rice.s institutionnel.le.s, économiques et associatifs.ves, en France et à l’étranger, responsables de la formation des chercheur.euse.s (enseignement supérieur), de leurs recrutements (cabinets, réseaux), de leurs emplois (recherche publique, entreprises, start-ups), de leur suivi (associations, diplomatie scientifique), ainsi que les populations concernées elles-mêmes.

Mise en œuvre (6 mois)

  1. Réalisation d’un atelier réunissant des représentant.e.s de tous les acteur.rice.s et débouchant sur une ébauche de cet outil,
  2. Proposition de cette ébauche, par les parties prenantes de l’atelier, aux responsables institutionnels du secteur public considérés comme les plus aptes à garantir le fonctionnement de cet outil dans la durée (le ministère de l’Économie et des finances en lien avec le ministère de l'Europe et des affaires étrangères et le ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation).

Pacte : Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises

En savoir plusLe Pacte expliqué en 1 minute 30

En savoir plusParticiper à la contribution publique!

Comment participer ?

1. Aller sur la page d’accueil du site

En savoir plushttps://www.pacte-entreprises.gouv.fr

2. S’inscrire

L’inscription est obligatoire pour pouvoir participer sur la plateforme. Cliquez sur le bouton Inscription en haut à droite du site afin d'ouvrir le formulaire

3. Participer à la consultation après confirmation de votre inscription

Une fois inscrit.e, vous pouvez à tout moment et depuis n'importe quel appareil vous connecter à votre compte sur la plateforme afin de participer. Cliquez sur le bouton Connexion situé en haut à droite du site. Il vous suffit de renseigner votre adresse électronique et votre mot de passe renseignés au moment de l’inscription.

4. Chercher ma proposition dans la rubrique « Exporter », en haut à gauche sous « consultation ». Trier par propositions les plus récentes, vous accéderez plus vite.

Chaque citoyen.ne peut contribuer à la consultation de 4 manières différentes :

  • Voter

Sur les propositions formulées par le Gouvernement et sur les propositions et arguments des autres contributeur.trice.s.

  • Argumenter

Sur les propositions formulées par le Gouvernement et sur les propositions des autres contributeur.trice.s.

  • Proposer

De nouvelles pistes d'action à soumettre aux arguments et aux votes des contributeur.trice.s.

  • Référencer

Des sources d'informations supplémentaires que vous souhaitez soumettre à la communauté.