Offre(s) d'emploi et de stage dans le secteur Analyse et mesure

Les offres sont publiées pendant 45 jours. Elles sont classées de la plus récente à la plus ancienne. Les offres d'emploi précèdent celles de stage.

Emploi(s)

TECHNICIEN DE DONNéES BATHYMéTRIQUES LITTO3D® (H/F)

CDD 12 mois

POSTE À POURVOIR A PARTIR DE JANVIER 2020

Description de l’établissement :

Le Shom est l’opérateur public pour l’information géographique maritime et littorale de référence.
Etabliss ement public administratif sous tutelle du Ministère des Armées, il a pour mission de connaître et décrire l’environnement physique marin dans ses relations avec l’atmosphère, avec les fonds marins et les zones littorales, d’en prévoir l’évolution et d’assurer la diffusion des informations correspondantes.

Description du poste :

Des techniques d’acquisition par laser bathymétrique aéroporté sont aujourd’hui employées sur le littoral. Les méthodes de levé ont évolué en conséquence, ainsi que la phase de traitement des données.

Au sein de la cellule de production Litto3D®, vous validez et qualifiez les données recueillies avant
qu’elles soient mises à disposition des acteurs du littoral et, en particulier, des cartographes.
Cette activité n’exclut pas la maîtrise des levés acoustiques, complémentaires des levés laser, et fait appel, plus généralement, à toutes les connaissances en hydrographie.

Les principales activités exercées seront :
Le traitement et la qualification des données bathymétriques laser
La remontée d’informations nautiques issues de ces données
La participation à la réalisation de produits numériques bathymétriques.

L ocalisation du poste :

Shom - Brest

Profil recherché :

Vous êtes de niveau BAC + 2 avec une expérience dans les domaines suivants : techniques laser, bathymétrie acoustique, SGBD, SIG, modélisation.

Dép ôt de candidature :

Les candidatures (CV + lettre de motivation) sont à adresser par courriel à recrutement@shom.fr

pour le 17 novembre 2019 terme de rigueur.
Référence à rappeler : LITTO3D

recrutement@shom.fr

Voir le site

Emploi

  • Date de publication: 15-11-2019
  • Fonction: Etudes, Recherche, Projet
  • Localisation: Bretagne (Brest)
  • Expérience: Débutant accepté



Envoyer un lien vers cette annonce par mél.

Stage(s)

RECHERCHE DES COMPOSES AROMATIQUES POLYCYCLIQUES (CAP) DANS DES FLUIDES D’USINAGE

Sujet de Stage niveau Ingénieur/MASTER 2

MOTS CLEFS :
HAP, fluide de coupe, chromatographie, spectrométrie de masse
ENCADREMENT :
- Société : INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité), 1 rue du Morvan, CS60027, 54501 Vandœuvre-les-Nancy Cedex.
- Laboratoir e GeoRessources (UMR 7359, CNRS, UL), FST, Bvd des Aiguillettes, 54506 Vandœuvre-les-Nancy Cedex.
- Laboratoir e LIEC (UMR 7360, CNRS, UL), FST, Bvd des Aiguillettes, 54506 Vandœuvre-les-Nancy Cedex.

Personne à contacter :
• R. LEVILLY ; tel : 03 83 50 85 33, E-mail : ronan.levilly@inrs.f r
• C. LORGEOUX ; tel : 03 72 74 55 28, E-mail : catherine.lorgeoux@u niv-lorraine.fr

P ERIODE :
- Stage de 6 mois à pourvoir sur la période février à juin 2020

CONTEXTE
Les fluides de coupe sont utilisés pour le refroidissement et la lubrification des pièces métalliques lors de leur usinage (découpe, perçage ou autre travail). Deux grandes familles de fluides sont utilisées par les industriels : (i) les huiles entières d’origine pétrolière et (ii) les fluides aqueux. Compte tenu de la nature des huiles entières, des Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP) peuvent être présents lors de la formulation de ces fluides et leurs concentrations, ainsi que la composition moléculaire au sein de ces huiles (apparition de molécules dérivées), peuvent évoluer lors de leur utilisation. Plusieurs de ces composés, notamment le Benzo[a]pyrène, sont reconnus comme étant potentiellement cancérigènes. De ce fait, il s’avère important de les suivre dans le cadre de la prévention des risques au travail.
La CNAM (Caisse Nationale d’Assurance Maladie) a recommandé des valeurs limites en B[a]P à ne pas dépasser dans les fluides de coupe neufs et usagés. Or, étant donné la complexité de la matrice (hydrocarbures, additifs), à ce jour, aucune méthode de référence validée n’a été proposée aux industriels et aux formulateurs de fluides pour évaluer les teneurs dans leurs produits.
Depuis plusieurs années l’INRS s’intéresse à la problématique des teneurs en HAP et notamment du Benzo[a]pyrene dans les huiles de coupe entières. Pour cela une méthode d’analyse spécifique à ce composé a été mise au point. Malgré sa bonne sensibilité, cette méthode ne permet pas de suivre l’évolution de plusieurs composés aromatiques polycycliques (CAP) au cours de la vie du fluide, ce qui est nécessaire pour mieux appréhender la réduction du risque à la source. Par conséquent, un protocole analytique plus adapté doit être développé.
OBJECTIF ET CONTENU DU STAGE
L’objectif du stage est de mettre en place un protocole de quantification des CAP dans les huiles entières permettant de doser ces composés au cours de la vie des fluides.
Le stage débutera par un travail bibliographique visant à recenser les dernières données publiées dans la littérature sur l’analyse des HAP et CAP dans les matrices complexes et plus particulièrement les huiles. Ce travail visera à établir un bilan de la composition des huiles de coupe utilisées afin de bien comprendre la complexité de la matrice à étudier et de cibler les techniques de pré-purification de l’échantillon (dérivation, SPE...). Il s’agira de lister les méthodes analytiques et les protocoles publiés en précisant leurs avantages et inconvénients. Ce travail bibliographique permettra d’identifier les méthodes utilisables pour la recherche et la quantification des HAP et CAP dans les fluides de coupe. Le stage se poursuivra par une phase expérimentale visant à mettre en place des protocoles permettant de comparer différentes techniques analytiques (Gel Permeation Chromatography, Infra-Rouge, GC/MS, GC/MSMS, HPLC/MS). Cette étape devrait permettre de proposer une méthode sensible et reproductible permettant de suivre plusieurs CAP dans une huile neuve ou usagée. L’étudiant/e analysera les résultats et participera à leur interprétation ; il/elle synthétisera l’ensemble de son travail dans un rapport final.
En fonction de l’avancée des tests et de la sensibilité de la méthode validée, il pourrait aussi être envisagé de faire évoluer la méthode vers l’analyse des fluides aqueux.

PROFIL ET APTITUDES SOUHAITES :
- Etudiant/e en chimie analytique, en master deuxième année ou en cursus Ingénieur (niveau bac +5).
- Lecture de l'Anglais, autonomie, maîtrise de la chimie, connaissance en chromatographie et en spectrométrie de masse, maîtrise de la bureautique (Word, Excel…) et connaissances en statistique (validation de méthodes analytiques).
CONDI TIONS DU STAGE :
- Stage indemnisé (environ 1100 euros bruts mensuels)
- L’étudi ant/e sera basée sur la plateforme de Géochimie Organique de GeoRessources sous la direction de Catherine LORGEOUX et travaillera également à l’INRS sous la direction de Ronan LEVILLY. Les deux sites sont basés à Vandœuvre-lès-Nancy (54).

catherine.lorgeoux@univ-lorraine.fr

Voir le site

Stage

  • Date de publication: 06-12-2019
  • Fonction: Etudes, Recherche, Projet
  • Localisation: Lorraine (Vandoeuvre Lès Nancy)
  • Expérience: Débutant



Envoyer un lien vers cette annonce par mél.

BIOCAPTEUR ANALYTIQUE EN MICRO-FLUIDIQUE PAR MéTHODE COLORIMéTRIQUE

Titre : Capteur pour la détection de Vibrio spp. dans les échantillons environnementaux par colorimétrie
Mots clés : qualité bactériologique, surveillance, capteur, chaine d’acquisition, colorimétrie, FIA

Contexte et objectifs généraux :
Les zones côtières sont des zones dont l’attractivité ne cesse d’augmenter et se prêtent depuis des décennies à des exploitations de plus en plus intensives comme celles relevant du trafic maritime et des activités aquacoles. Les activités de déballastage des navires dans les eaux côtières sont considérées comme des moyens de dissémination de microorganismes pathogènes au travers des océans qui peuvent impacter la biodiversité locale, y compris les ressources vivrières clés du littoral et favoriser le transfert d’espèces pathogènes pour l’homme. D’autre part, de très nombreuses activités aquacoles sont aujourd’hui en péril en raison de la présence de pathogènes pour la ressource qui limite la pérennité de ce secteur économique.
Les bactéries du genre Vibrio sont depuis de nombreuses années à l’origine de pertes substantielles en aquaculture. Elles sont responsables de vibrioses, maladies qui touchent à la fois les ressources marines naturelles mais aussi les ressources cultivées. Ce genre bactérien qui abonde dans les eaux côtières, regroupe plus de 70 espèces identifiées dont 20 espèces sont responsables de vibrioses chez les vertébrés et les invertébrés marins et 12 espèces sont pathogènes pour l’homme. La présence d’espèces pathogènes pour l’homme dans les eaux de ballast des navires a également conduit l’Organisation Maritime International à imposer une surveillance particulière de ces bactéries dans ces réservoirs. Ainsi la présence de ces bactéries dans les eaux de ballast et dans les établissements aquacoles représente un risque sanitaire important et est aujourd’hui la cause évidente de pertes économiques dans le domaine de l’aquaculture. C’est pourquoi, leur contrôle fait l’objet d’une réglementation stricte dans les eaux de ballast dictée par la récente convention du Ballast Water Monitoring (BWM) (Convention de l’OMI, D2-standard, Décret N° 2017-1347 du 18 septembre 2017) et d’une surveillance dans les établissements aquacoles selon les recommandations de l’Europe. Dans ce contexte, le monitoring et l’anticipation des phénomènes de contamination par des bactéries pathogènes, sont déterminants pour le maintien et le développement durable d’activités en lien avec les masses d’eaux favorisant l’économie bleue.
Projet de stage :
Le stage proposé s’insère dans un programme de recherche de « pré-maturation », VIBRIOCAP, financé par la région Occitanie et le CNRS. Ce projet vise le transfert technologique d’une procédure moléculaire d’identification des Vibrios dans l’environnement vers un biocapteur automatisé. La procédure complète d’identification des genres Vibrio dans l’environnement est composé de trois étapes : 1) étape pré-analytique : prélèvement de l’eau, concentration et lyse cellulaire ; 2) étape analytique : reconnaissance de la cible moléculaire par hybridation type sandwich couplée à un essai immunologique et 3) Détection de signal par colorimétrie. Cette procédure sera transférée dans un système analytique automatique type « Flow-Injection Analysis – FIA ».
Le projet sera réalisé au sein de l’Observatoire Océanologique de Banyuls en étroite collaboration de trois unités :
• BOSS (« Banyuls Observation Sea Service ») de l’Observatoire Océanologique de Banyuls, FR3724 sous la responsabilité de M. Renaud VUILLEMIN
• LBBM (Laboratoire de Biodiversité et Biotechnologies Microbiennes), USR3579 sous la responsabilité de Dr. Julia BAUDART
• SSIC (Systèmes d'Information et de Communication), FR3724 sous la responsabilité de M. Michel GROC

Objectifs du stage M2 ou Ingénieur :
Votre mission sera de réaliser le développement, jusqu'au stade de prototype industrialisable, d'un dispositif d'analyse par colorimétrie d’échantillons d’eau de mer afin d’identifier la présence du pathogène Vibrio.
Il s’agit d’un stage de génie des procédés qui consiste en la définition et au développement d’un système analytique automatique de type FIA «Flow-Injection Analysis ». Ce système se composera principalement :

- d’une chambre de réaction thermo-régulée avec agitateur,

- d’un colorimètre en flux low cost,

- de l’intégration dans un système micro-fluidique composé d’un manifold et d’actionneurs miniatures (pompes, vannes, régul T°, agitateur),

- d’une acquisition de signal (colorimétrie) avec conditionnement et traitement,

- d’une IHM (Interface Homme Machine) de gestion du process et de gestion de la chaine d’acquisition complète avec mise en BD des mesures et évènement du process.

Le stagiaire sera co-encadré par un ingénieur dédié au projet et deux ingénieurs (chimiste et automaticien) en temps partiel. Il sera en binôme avec un stagiaire M2 en microbiologie.
Il aura des interactions fréquentes avec des bêta utilisateurs parmi les partenaires du projet

Lieu du Stage :
Sorbonne Université
Observat oire Océanologique de Banyuls
Avenue Pierre Fabre
66650 Banyuls sur Mer

Début du stage : à compter du 01/02/2020 pour une durée minimale de 6 mois

Logement et restauration possible à l’observatoire

Co ntacts :
Michel Groc, michel.groc@obs-bany uls.fr, 04 68 88 73 76
Renaud Vuillemin, renaud.vuillemin@obs -banyuls.fr, 04 68 88 73 33

michel.groc@sorbonne-universite.fr

Voir le site

Stage

  • Date de publication: 03-12-2019
  • Fonction: Etudes, Recherche, Projet
  • Localisation: Languedoc-Roussillon (Sorbonne Université Observatoire Banyuls)
  • Expérience: Débutant accepté



Envoyer un lien vers cette annonce par mél.

CARACTéRISATION DE PHOTODéTECTEURS ET CAPTEURS D'IMAGE ORGANIQUES - PROGRAMMATION ET MISE EN PLACE DE BANCS DE TEST

STAGE : Caractérisation de photodétecteurs et capteurs d'image organiques - programmation et mise en place de bancs de test


Date : Stage Ingénieur - 6mois
Localisation : ISORG / CEA Grenoble


Cadre du stage :
ISORG est une entreprise qui développe des photodétecteurs organiques qui ont la particularité de pouvoir être fabriqués sur substrat plastique souple. Les applications visées sont les capteurs à rayon X pour la radiologie ainsi que la biométrie pour la détection d’empreintes digitales et de veines. Les activités R&D d’ISORG sont en partie réalisées sur une plateforme du CEA Grenoble comprenant salle blanche et équipement de caractérisation. Le stage se déroulera sur cette plateforme.
Un photodétecteur est un capteur de lumière ayant différents paramètres pour le caractériser : paramètre statique comme la fuite en courant ou la sensibilité en lumière mais aussi des paramètres dynamiques comme le temps de réponse en lumière ou en tension. Certaines applications demandent à déterminer précisément les performances dynamiques comme les capteurs d’image afin de garantir le bon fonctionnement du dispositif en fonctionnement.

O bjectifs du stage :

L’objectif de ce stage est d’apporter de nouvelles solutions de caractérisation pour nos photodetecteurs et capteurs d’images dans le cadre des différents programmes client et R&D existants chez ISORG. En effet, nous souhaiterions :
- Développer un nouveau banc de caractérisation des temps de réponse adapté aux nouveaux challenges auxquels nous faisons face : réduction de la taille des pixels, diminution de l’épaisseur des couches, amélioration des performances dynamiques.
- Adapter un banc de mesures de l’efficacité quantique externe (EQE) afin de caractériser la sensibilité des photodiodes au longueur d’onde au-delà de 950nm
- Mettre en place un nouveau type de mesure des capteurs d’image organique permettant de caractériser la fuite latérale entre pixels (crosstalk)


Pou r chacun de ces projets, le stage s’articulera autour des étapes suivantes :
• Rédaction d’un cahier des charges pour le logiciel d’acquisition en lien avec les responsables projets de l’équipe
• Programm ation du banc de mesure et mise en place des protocoles de tests
• Validation du banc de mesure sur des détecteurs Silicium et Organique
• Rédacti on de rapports de caractérisation électro-optiques de photodétecteurs organique

Le stagiaire sera en interaction avec les différentes équipes d’ISORG (Process, Optique, Electronique) ainsi qu’avec les chefs de projet client afin de répondre au mieux au besoin formulé en terme de caractérisation.

Compétences requises : Ce stage s’adresse à des étudiants en fin de formation Ingénieur en instrumentation ( préférentiellement pour banc de mesures électro-optiques.) Les compétences suivantes sont souhaitées :
• Connaissance en programmation / instrumentation de banc de mesures électro-optiques, (de préférence macro Excel en VBA, Labview)
• Compréhe nsion basique du fonctionnement d’une photodiode.
• Des notions de gestion de projet informatique (GIT, UML. …) seraient fortement appréciées.
• Bon niveau d’anglais pour la rédaction des rapports techniques.

Les qualités demandées pour ce stage sont :
. Rigoureux
. Dynamique
. Minutieux
. Capable de travailler en équipe


Contact :
Emeline Saracco : emeline.saracco@isor g.fr

marielle.guerineau@isorg.fr

Voir le site

Stage

  • Date de publication: 02-12-2019
  • Fonction: Etudes, Recherche, Projet
  • Localisation: Rhône-Alpes (GRENOBLE)
  • Expérience: Débutant accepté



Envoyer un lien vers cette annonce par mél.