Offre(s) d'emploi et de stage dans le secteur Analyse et mesure

Les offres sont publiées pendant 45 jours. Elles sont classées de la plus récente à la plus ancienne. Les offres d'emploi précèdent celles de stage.

Emploi(s)

PROFESSIONEL EN INSTRUMENTATION OCéANOGRAPHIQUE

Amundsen Science est l’organisation responsable de la gestion du mandat scientifique du brise-glace de
recherche NGCC Amundsen. Amundsen Science assure l’entretien et l’opération de l'équipement
scientifique du navire, coordonne le déploiement du brise-glace pour la science, fournit un soutien
technique en mer pour les programmes utilisateurs, et gère les données issues des systèmes scientifiques
centraux. L’Amundsen est équipé d’un ensemble de 80 systèmes scientifiques et de 22 laboratoires fixes
et portatifs pouvant répondre aux besoins d’océanographes en physique, en chimie et en biologie, de
paléocéanographes, de géologues, de spécialistes de l’atmosphère, d’experts en télédétection et de
chercheurs dans le domaine médical. Cet équipement doit être entretenu, développé et utilisé avec le
soutien d’une équipe technique hautement qualifiée, composée de professionnels de l’instrumentation
océanographique.

Amundsen Science est à la recherche d'un professionnel en instrumentation océanographique
expérimenté et motivé pour combler ses besoins en opération et maintenance du parc central
d’équipement scientifique du navire. Ce poste vous amènera à travailler dans une équipe expérimentée
et diversifiée de techniciens, professionnels et chercheurs scientifiques.

SOMMAIRE DE LA FONCTION :
Le professionnel d’instrumentation océanographique travaille sous la supervision du gestionnaire
d’équipement du navire et en étroite collaboration avec les autres techniciens de l’équipe. Les
responsabilités du professionnel de l’instrumentation océanographique sont les suivantes :

 Travailler en équipe pour assurer l’installation, les réparations, la calibration, l’entretien et
l’entreposage/remi sage des différents systèmes scientifiques avant, durant et après l’expédition
annuelle du NGCC Amundsen dans l’Arctique canadien, avec un focus (non-exclusif) sur :
o Instruments de pont et échantillonneurs :
 Les profileurs CTD-Rosette et Moving Vessel Profiler
 Le système d’enregistrement en continu Thermosalinographe
 Les systèmes de carottage des sédiments (à boîte, à piston, etc.)
 L’échantillonneurs à multi-filets Hydrobios
 Les incubateurs de pont à température contrôlée
o Équipement de laboratoire :
 Le système de production d’eau Milli-Q ultra-pure
 Le système de de pompage et de distribution d’eau de mer propre
 Le système de génération d’azote liquide
 Le salinomètre Guildline et le titrateur Winkler
 Le compteur à scintillation Perkin-Elmer
 Systèmes d’entreposage à température contrôlée
 Hottes à flux luminaires
o Infrastructures de déploiement :
 Treuils hydrauliques et électriques
 Portiques scientifiques (A-Frame)
 Puits de lancement et puits acoustique
 Tenir à jour l’inventaire de l’équipement scientifique (faire le suivi des nouveaux équipements, de
l’entretien et des réparations requises, en particulier pour les systèmes ci-hauts mentionnés).
Participer à la mobilisation et la démobilisation des équipements océanographiques (tout le parc
central) pour les expéditions annuelles en mer
 Participer aux expéditions annuelles en mer (6 à 12 semaines) en tant que technicien principal
d’instrumentation pour tous les systèmes du parc central d’équipement scientifique de l’Amundsen :
responsable du suivi de la maintenance et des réparations des équipements, aide aux opérations et à
la formation des utilisateurs, et supervision des stagiaires qui opèrent le système CTD-rosette et
autres systèmes
 Coordonner l’entretien annuel des laboratoires fixes et portatifs (conteneurs)
 Diriger et organiser l’espace d’entreposage des équipements scientifiques en période hors-mission,
incluant la gestion des infrastructures associées (ex. chariot élévateur)
 Participer à la rédaction des rapports d’opérations pour les expéditions scientifiques détaillant les
procédures d’échantillonnage de données, les problèmes d’équipement survenus et les techniques
utilisées pour les résoudre
 Soutenir les chercheurs scientifiques de la communauté gravitant autour de l’Amundsen dans
l’atteinte de leurs objectifs scientifiques lors des missions en mer
 Supporter les autres membres de l’équipe technique en mer et à terre en fonction des besoins

QUALIFICATIONS:
 Diplôme en instrumentation océanographique ou toute discipline apparentée (ex : génie électronique,
génie mécanique, technicien en océanographie, océanographie appliquée)
 Expérience dans l’entretien, la réparation, la calibration, l’opération et l’installation d’équipements
océanographiques
 Compétences générales en électronique et habileté dans l’utilisation d’outils de diagnostic.
 Compétences générales en mécanique. Compétences en soudure et en hydraulique seraient en atout.
 Compétences générales en informatique et réseautique. Compétences en programmation seraient un
atout (Matlab, Python)
 Maîtrise de la suite Microsoft Office
 Être disposé à travailler de 6 à 12 semaines par année en mer dans l’océan Arctique canadien
 Excellente capacité à travailler de façon autonome ainsi que dans une équipe dynamique
 Facilité d’adaptation et habileté à résoudre des situations problématiques de manière créative
 Permis de conduire classe 5
 Être disposé à vivre et à travailler à Québec

LIEU DE TRAVAIL :
Les bureaux d’Amundsen Science sont situés à l’Université Laval, Québec, Canada. Malgré un milieu
de travail francophone, plusieurs tâches reliées à cet emploi se feront en anglais. Une bonne maîtrise de
l’anglais oral et écrit est donc essentielle.

CONDITIONS DE TRAVAIL :
Salaire : à discuter, selon l’expérience (entre 55,000 $ et 70,000 $). Avantages sociaux disponibles.
Entrée en poste : 1 er mai 2020. Temps plein. Contrat annuel, renouvelable.

Faites parvenir votre CV et une lettre de présentation d’ici le 21 février 2020 à :
Amundsen Science - PIO
Université Laval
info@as.ulaval.ca

info@as.ulaval.ca

Voir le site

Emploi

  • Date de publication: 14-02-2020
  • Fonction: Etudes, Recherche, Projet
  • Localisation: Etranger (Quebec, Canada)
  • Expérience: Débutant accepté



Envoyer un lien vers cette annonce par mél.

TECHNICIEN DE LABORATOIRE

Acteur majeur de la réfrigération et du confort climatique, Tecumseh Europe Sales & Logistics est une filiale du groupe américain Tecumseh Products Company.
Entreprise internationale à taille humaine, Tecumseh Europe conçoit et fabrique des compresseurs et groupes de condensation aux technologies novatrices ce qui le positionne comme le leader de la réfrigération commerciale.

Tecu mseh Sales & Logistics recrute un technicien de laboratoire.

Au sein du laboratoire de la Verpillière, Le (La) Technicien(ne) de Laboratoire est chargé(e) de :
• Analyser les demandes d’essai après avoir pris connaissance du planning de la section correspondante
• Pr éparer les essais à partir du support d’instruction des essais et de la feuille de route
• Réaliser les différents essais standards ou normatifs et adapter ses moyens d’essais pour réaliser des tests spécifiques accompagné du responsable de section
• Formalise r et analyser les essais en vérifiant les résultats par comparaison avec les tests précédents en référence.
• Assurer la traçabilité de cette analyse
• Rédiger les rapports d’essai : rassembler les documents, formaliser et analyser les résultats
• Réalise r les tâches d’entretien courantes du matériel
• Assurer l’amélioration continue des différents supports
• Particip er à la gestion du magasin de la section concernée.

Titula ire d’un Bac pro de type Electrotechnique ou maintenance des systèmes énergétiques et climatiques (TMSEC) avec 5 à 7 ans d’expérience sur un poste similaire
Ou titulaire d’un BAC + 2 mesures physiques ou diplôme technique frigoriste de niveau BTS ou DUT.

Compétences techniques requises
• Comprend re une fiche d’instruction d’essais et feuille de route liée à l’activité
• Être en capacité de définir les mesures/tests à réaliser pour répondre à l’objectif de l’essai
• Connaître et appliquer les règles de sécurité liées à l’environnement du poste et du laboratoire
• Savoi r conduire un essai et savoir détecter les anomalies en cours d’essai
• Maitriser les techniques de maintenance préventives et correctives
• Maitr iser les outils bureautiques
• Angl ais opérationnel souhaité

Savoir-ê tre :
• Organisé, capacité à gérer plusieurs moyens d’essais simultanément
• Rigoureux, autonome, réactif,
• Force de proposition, Esprit d’équipe.

laetitia.bianchi@tecumseh.com

Voir le site

Emploi

  • Date de publication: 09-01-2020
  • Fonction: Production - Fabrication - Chantiers
  • Localisation: Rhône-Alpes (LA VERPILLIERE (38))
  • Expérience: Débutant accepté



Envoyer un lien vers cette annonce par mél.

Stage(s)

STAGE STéRéOSCOPIE

Nous recherchons pour le laboratoire de protection physique du centre CEA de Paris-Saclay un stagiaire qui aura les missions suivantes :

• Développer un dispositif de prise de vue en stéréoscopie (les cameras étant disponibles).
• Pro poser un type de stéréoscopie et monter une vidéo en stéréoscopie.
Il sera encadré par le responsable du Laboratoire de protection physique en liaison avec un ingénieur du laboratoire.

audrey.yebouet2@cea.fr

Voir le site

Stage

  • Date de publication: 21-01-2020
  • Fonction: Création, Communication, Documentation
  • Localisation: Ile-de-France (Saclay)
  • Expérience: Débutant accepté



Envoyer un lien vers cette annonce par mél.

TECHNICIEN EN IMAGERIE QUANTITATIVE DU PLANCTON

Redéfinition des plans d’échantillonnage de plancton dans le cadre de suivis à long terme

Contexte:
Le plancton comprend l’ensemble des organismes vivant au gré des courants. Ces organismes produisent la moitié de l’oxygène que nous respirons, stockent le CO2 atmosphérique régulant ainsi le climat, sont la source de nourriture de base des écosystèmes marins et sont d’excellents sentinelles des changements environnementaux. Pour toutes ces raisons, le plancton est largement étudié et suivi. Dans ce contexte, les suivis planctoniques réalisés dans la rade et au large de Villefranche-sur-Mer (Alpes Maritimes, France) ont une importance historique: ils sont parmis les plus longs et les plus complets du monde. Ces suivis, commencés en 1966 pour les premiers, continuent encore aujourd’hui mais représentent un effort humain considérable.

Obj ectifs:
Les objectifs du stage sont d’évaluer l’influence des protocoles d’échantillonnage et d’analyse sur les abondances calculées, afin d’optimiser l’échantillonnage et de, potentiellement réduire cet effort pour permettre la continuité des séries. Il portera plus précisément sur deux suivis:
-Suivi côtier Régent-
Ce suivi côtier, commencé en 1995, avec un filet dit “Régent” (~700µm de vide de maille) est destiné à capturer les organismes méso et macroplanctoniques.

Le plancton est échantillonné tous les jours. Actuellement, ces échantillons journaliers sont mélangés en un échantillon hebdomadaire qui est analysé. La collection historique de plancton de Villefranche contient des échantillons anciens qui étaient stockés jour par jour.
Il s’agira d’analyser un pot journalier vs. le mélange du reste des pots de la semaine, sur plusieurs années, afin de d’évaluer si échantillonner et analyser un seul jour de la semaine, plutôt que tous les jours, est suffisant pour estimer la dynamique temporelle des différents groupes et la diversité planctonique.

-Su ivi hauturier au site DYFAMED-
Depuis les années 90, des filets WP2 (200µm de vide de maille) sont utilisés pour échantillonner le méso-zooplancton de façon mensuelle au site hauturier DYFAMED (20 milles au large de Nice).
Le premier protocole consistait à remonter un filet WP2 verticalement de 100m de profondeur à la surface. Depuis 3 ans, un nouveau trait de filet entre 200m et la surface est réalisé; en effet ce protocole 200m-0m est maintenant le protocole international le plus répandu.
Il s’agira ici d’analyser les échantillons de 2 de ces 3 années afin d’estimer un taux de correction des échantillons 100-0m pour les intercalibrer avec le nouveau protocole 200-0m.

Méthodes:
À Villefranche sur mer, les échantillons de plancton sont analysés via des méthodes semi-automatisées d’imagerie quantitative, développées au laboratoire. L’échantillon stocké est scanné sur un ZooScan et une suite logicielle extrait ensuite chaque organisme de l’image, le mesure et permet de le stocker sur l’application EcoTaxa http://ecotaxa.obs-v lfr.fr. Sur cet outil web, des algorithmes d’intelligence artificielle proposent une classification pour chaque organisme qui doit ensuite être vérifiée et, le cas échéant, corrigée par l’opérateur.

Tâch es du stage, connaissances acquises et contexte de travail

Le stage consistera à:
Identifier et classer certains flacons correspondant aux suivis ciblés dans la collection zooplanctonique de Villefranche (reconditionnement éventuel, application de codes barre, insertion dans un protocole de traçabilité)
Scanne r les échantillons des deux séries qui ne le sont pas encore (~200 pour la série Régent, ~50 pour la série DYFAMED)
Identifier les organismes sur les images issues des scans à l’aide du logiciel Ecotaxa (https://ecotaxa.obs -vlfr.fr/ ), à l’aide de guide taxonomiques dédiés à l’imagerie quantitative, focalisés sur les grands groupes
Réaliser des graphiques simples comparant les concentrations par date estimées par les deux protocoles, pour chaque suivi, et proposer des conclusions quant au changement de protocole.
La personne participera également à plusieurs sorties en mer pour acquérir les échantillons afin d’avoir une expérience de l’ensemble des activités associées à ces suivis.

Cela permettra à l’étudiant(e) d’acquérir des connaissances solides sur:
-la gestion d’échantillons biologiques (traçabilité, réglementation, etc.) ;
-l’utilisation d’instruments d’imagerie quantitative maintenant largement diffusés dans le monde (~100 ZooScans sont en activité) ;
-la classification taxinomique du plancton, et plus généralement l’approche de classification morphologique ;
l’analyse préliminaire de jeux de données, en particulier de séries temporelles.

L’en semble des activités se dérouleront à Villefranche-sur-Mer au sein de la Plateforme d’Imagerie Quantitative (https://sites.googl e.com/view/piqv/) et du LOV.

La personne retenue travaillera avec l’ingénieure gestionnaire de la PIQv, la technicienne en charge de suivis depuis plusieurs années, l’ingénieure experte en taxinomie, ainsi que les membres de l’équipe coordonnant les suivis et exploitant les données. Tous participeront à sa formation sur les aspects qu’elle ne maîtriserait pas encore.

Les embarquements se feront sur le navire de la station de Villefranche (12m) ou le navire de façade en Méditerranée (Tethys 2, 28m).

Compétences requises:
Nous recherchons particulièrement les compétences suivantes:
-rigueur et attention au détail ;
-goût pour la taxinomie et le travail minutieux de laboratoire (une expérience en taxinomie planctonique serait un plus) ;
-intérêt pour le plancton ;
-goût pour la technologie ;
-capacité à utiliser des outils informatiques simples.
Pour faire acte de candidature, merci d’envoyer CV et lettre de motivation à irisson@normalesup.o rg.

irisson@normalesup.org

Voir le site

Stage

  • Date de publication: 18-01-2020
  • Fonction: Etudes, Recherche, Projet
  • Localisation: Provence-Alpes-Côte d'Azur (Villefranche sur mer)
  • Expérience: Débutant



Envoyer un lien vers cette annonce par mél.