Plateforme APPRENDRE (Appui à la Professionnalisation des Pratiques Enseignantes et au Développement de Ressources)

Appel à projets de recherche inter-universitaire : Accompagner le développement du cycle fondamental : l’enjeu de la transition école / collège

1 avril 2019
31 août 2019

Le présent appel, sur la thématique de la transition école / collège, concerne des recherches nationales ou internationales à mener en Afrique subsaharienne, Haïti, Liban, Maghreb et Océan Indien. Les résultats des projets soutenus devront contribuer à documenter et éclairer les politiques publiques d’éducation à partir d’une analyse des conditions concrètes du fonctionnement des systèmes éducatifs.

La plateforme APPRENDRE (Appui à la Professionnalisation des Pratiques Enseignantes et au Développement de Ressources) s’inscrit dans le cadre d’une réponse innovante au défi de la qualité de l’éducation dans des pays francophones émergents ou en développement. Coordonné par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), le financement du programme est permis par une subvention de l’Agence Française de Développement (AFD).

L’objectif principal d’APPRENDRE est de renforcer les capacités des ministères en charge de l’éducation (primaire, collège -ou fondamental- et lycée) des pays ciblés, notamment ceux d’Afrique, à accompagner efficacement leurs enseignants et à renforcer leurs pratiques professionnelles, et une composante importante du programme vise à appuyer les pays bénéficiaires de la plateforme APPRENDRE dans le développement leurs capacités de recherche en éducation.

Le présent appel, sur la thématique de la transition école / collège, concerne des recherches nationales ou internationales à mener en Afrique subsaharienne, Haïti, Liban, Maghreb et Océan Indien. Les résultats des projets soutenus devront contribuer à documenter et éclairer les politiques publiques d’éducation à partir d’une analyse des conditions concrètes du fonctionnement des systèmes éducatifs.

Les projets proposés devront interroger la cohérence entre l’offre d’éducation au primaire et au collège, censée participer d’un continuum, ainsi que les questions de transitions entre ces deux niveaux d’étude. Les équipes réfléchiront sur la manière dont les cycles s’enchainent et s’articulent. En fonction des contextes nationaux, la nature et l’ampleur des questions qui se posent, varieront. Les projets de recherche pourront porter sur 3 grands champs de réflexion :

  1. Les freins et les leviers de la transition école-collège
  2. Les dispositions prises pour réduire les difficultés et améliorer la transition école-collège.
  3. Le pilotage réalisé sur cette transition au niveau de l’état, des territoires, des circonscriptions et des bassins de recrutement des collèges.

La recherche aura une durée de 24 mois maximum, et le cadre géographique (les terrains de recherche) de la proposition soumise pourra concerner un ou plusieurs pays parmi les suivants : Algérie, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Djibouti, Gabon, Guinée, Haïti, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Niger, République Centrafricaine, République démocratique du Congo, Rwanda, Sénégal, Tchad, Togo, Tunisie, Union des Comores.

La coordination des projets est réservée aux établissements membres de l’Agence universitaire de la Francophonie. Les équipes internationales soumissionnaires devront être constitués avec au moins trois participants par pays exerçant comme enseignants chercheurs ou chercheurs dans au moins deux pays francophones différents.

Dans le consortium rassemblé, une seule équipe (qu’elle soit coordinatrice ou non) pourra être issue d’un laboratoire de recherche situé dans l’un des pays du Nord de la Francophonie (Europe de l’Ouest, Amérique du Nord). La présence dans le consortium d’une équipe du « Nord » n’est pas obligatoire. Un consortium peut être constitué uniquement d’équipes (au moins deux) de pays du « Sud ».

Le financement accordé par l’AUF ne pourra excéder une somme comprise entre 40 à 60 000 € si la recherche porte sur un seul pays. Le budget maximum d’une recherche effectuée dans plusieurs pays sera compris entre 100 et 200 000 €. Exceptionnellement, notamment en cas de recherche multi-pays demandant des enquêtes, du recueil de données ou des observations de classes importantes, un budget plus élevé pourra être étudié.

En savoir plus +Télécharger la présentation détaillée de l’appel

En savoir plus +Télécharger les documents à compléter dans le cadre de la réponse : descriptif du projet détailllé à compléter et annexe à compléter

En savoir plus +Le dossier complet doit être complété et déposé sur : http://formulaires.auf.org