Cycle / Les matinales de l'Ifris

Les « Communs » comme alternative à la marchandisation de la connaissance

10 avril 2014
9h - 10h30

  • Paris Saint-Martin/Conté
Les Matinales de l'Ifris sont organisées en partenariat avec l’Université Paris-Est (UPE), avec le soutien du Cnam.

Depuis plusieurs décennies, le renforcement et l’extension des droits de propriété intellectuelle à des domaines nouveaux (logiciels, gènes, …) a alimenté la formation de véritables marchés de la connaissance. Le brevet occupe désormais le centre de ces marchés multiples.
Dans nombre de cas, l’attribution de brevets, en multipliant les situations de monopoles, crée des difficultés et des obstacles nouveaux -et pour partie inédits- au développement de la connaissance et de l’innovation.
Pour tenter d’y faire face, de multiples initiatives d’acteurs issus de la communauté des chercheurs (souvent relayés par des initiatives citoyennes et associatives), se sont développées afin de limiter l’extension irraisonnée des brevets et prévenir les abus dans leurs usages.
Parmi les initiatives les plus remarquables figurent celles qui ont consisté à favoriser l’essor des « Communs ». Ceux-ci supposent la mise en place de règles d’accès et de bénéfices partagés aux informations et aux connaissances sur lesquels travaillent des collectivités d’acteurs. Ces entités nouvelles, qui travaillent à l’inclusion plutôt qu’à l’exclusion, fractionnent les différents attributs de la propriété intellectuelle et les partagent afin de les distribuer entre différentes parties-prenantes. L’objectif des Communs est ainsi de rendre possible un accès conjoint à l’information technique et scientifique et aux résultats obtenus par son traitement.

Avec Benjamin Coriat, professeur d’économie à l’Université Paris 13, spécialisé en économie industrielle, de l’innovation et de la propriété intellectuelle, viendra présenter la nature de ces entités nouvelles, et débattre des possibilités inédites qu’elles offrent aux communautés de chercheurs et d’innovateurs,
en compagnie de Philippe Aigrain, informaticien, chercheur, co-fondateur de La quadrature du net, directeur de Sopinspace et auteur du blog Communs / Commons, et Gabriel Galvez-Behar, maître de conférence en histoire contemporaine à l'Université Lille 3, chercheur à l'Institut de recherches historiques du septentrion (IRHiS).