L’abbé Grégoire et les droits de la femme

8 mars 2012
9h - 17h

  • Paris Saint-Martin/Conté

Amphi Abbé-Grégoire
Son anthropologie est marquée par une croyance dans une spécificité de chaque sexe, inscrite dans la nature humaine: leur complémentarité devait assurer le développement harmonieux des civilisations.
Colloque sur l'abbé Grégoire et les droits de la femme au CnamLes précédents colloques du Cnam consacrés à l’abbé Grégoire ont évoqué plusieurs facettes de sa personnalité et de son action : pionnier de la formation continue (avril 2006), inventeur du patrimoine (octobre 2007), défenseur des droits de l’Homme (juin 2009), artisan de la séparation de l’Église et de l’État (octobre 2010). Le titre retenu pour le présent colloque ne paraît-il pas entaché d’excessive témérité, voire taxé par certains de prétention injustifiée?

En dépit de quelques voix isolées que les autorités de l’époque s’employèrent à rendre inaudibles, la Révolution française n’enfanta aucune Déclaration complémentaire de celle des Droits de l’Homme et qui se serait intitulée «Déclaration des droits de la femme».

Sans faire de l’abbé Grégoire un apôtre du féminisme (terme qui n’apparaît qu’en 1837), il importe de noter qu’il réaffirma avec force l’égalité spirituelle de l’homme et de la femme, qu’il nia une quelconque infériorité de cette dernière dans le domaine intellectuel, qu’il combattit vigoureusement les restes de discrimination que faisait peser sur elle la législation relative à l’héritage et à l’adultère, qu’il souhaita en sa faveur des responsabilités ecclésiales plus étendues.

 
  • Programme

9h       Présentation du colloque
Jean-Pierre Schmitt, professeur honoraire, organisateur du colloque

9h30    Ouverture du colloque
Christian Forestier, recteur, administrateur général du Cnam

9h45   
-    Femmes dans la Révolution française : la reconnaissance impossible
Jean-Clément Martin, professeur émérite Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ancien directeur de l'Institut d'histoire de la Révolution française

10h30   
-    Les fondements théologiques et philosophiques de l’égalité des sexes dans la pensée de l’Abbé Grégoire
Jean Dubray, docteur en philosophie, docteur ès Lettres, auteur de La pensée de l’Abbé Grégoire : despotisme et liberté (Voltaire Foundation, Oxford 2008)

11h15    Pause

11h30   
-    L’Abbé Grégoire et l’enjeu de la foi féminine
Rodney Dean, docteur en histoire, Université Paris-Sorbonne, auteur de L’Abbé Grégoire et l’Eglise Constitutionnelle (éd. Picard, 2008)

12h15    Déjeuner libre

13h45   
-    Une militante des droits humains et correspondante de l’Abbé Grégoire : Olympe de Gouges (1748-1793)
Olivier Blanc, historien, auteur de Olympe de Gouges, une humaniste à la fin du XVIIIe siècle (éd. René Vienet, Cahors, 2003)

14h30   
-    Femmes et régénération des mœurs dans la pensée de l’Abbé Grégoire
Caroline Fayolle, attaché temporaire d'enseignement et de recherche (Ater), Éducation des femmes, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis

15h15    Pause

15h30   
-    Les femmes dans la « République des gens de lettres et des savants » de l’Abbé Grégoire
Claudine Fontanon, maître de conférences, École des hautes études en sciences sociales (EHESS), centre Alexandre Koyré

16h15    Débat

16h30    Conclusion du colloque
Marie-Émmanuelle Plagnol, professeur à l’Université Paris-Est Créteil, responsable de l’Équipe d'accueil Lettres, idées, savoirs (EA LIS), spécialiste du théâtre du XVIIIe siècle

17h    Fin du colloque

Modérateur : Pierre Caspar, professeur émérite du Cnam

 
  • Tout public
  • Entrée libre dans la limite des places disponibles