Forum Europe

Avec Jean-Louis Bourlanges, ancien député européen

21 janvier 2010

18h30-20h30
  • Paris Saint-Martin/Conté
Plan d'accès
Contact
Louisa Cherif-Ouazani, 01 40 27 21 09
Envoyer un courriel
L'Europe, une identité introuvable Débat animé par Nicole Gnesotto, professeure titulaire de la chaire d'Union européenne, institutions et politiques
Consultez l'enregistrement« J'ai vécu au Parlement européen des moments très intenses. Nous avons eu le sentiment de contribuer à l'émergence d'un objet politique inédit, voire révolutionnaire. Un objet capable de permettre aux Etats nationaux constitutifs de l'Europe historique de répondre solidairement aux défis de la globalisation. Mais la phase historique qui va de la reconstitution du couple franco-allemand grâce à Valéry Giscard d'Estaing et à Helmut Schmidt jusqu'à la création de l'euro, dernière manifestation de la créativité franco-allemande, a pris fin quelque part entre la guerre d'Irak, l'ouverture des négociations d'adhésion avec la Turquie, les criailleries budgétaires et un élargissementbâclé. » ... « L'Union européenne hésite entre deux modèles : les Etats-Unis d'Europe et... l'Union postale universelle. D'un côté, un acteur global, des frontières stables, d'importantes ressources institutionnelles, financières et militaires, une volonté de présence et d'influence. De l'autre, une simple organisation internationale, un territoire illimité, des moyens chichement mesurés, une raison sociale spécialisée, non certes dans l'acheminement du courrier mais dans la diffusion des échanges et du droit à l'intérieur d'un cercle sans cesse élargi."

Intervenant: Jean-Louis Bourlanges est agrégé de Lettres, diplômé de Sciences Po et de l'Ena. Il a d'abord mené une carrière politique en France, comme conseiller régional de Haute-Normandie et vice-président de l'UDF. Mais c'est surtout son engagement européen qui marquera sa carrière:Jean-Louis Bourlanges a en effet passé dix-huit ans au Parlement européen, de 1989 à 2007, date à laquelle il a démissionné de son mandat. Au sein de ce parlement, il fut le président de diverses commissions, dont celle du contrôle budgétaire ou la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures.
Il est aujourd'hui conseiller-maître à la Cour des comptes et professeur associé à l'Institut d'études politiques de Paris. Il est l'auteur notamment de l'Europe assassinée, Odile Jacob, 2001 et la tragédie du centre, Plon, 2009.
En partenariat avec le quotidien La Tribune