COOPERER ? : Planning

Mardi 30 juin Mercredi 1er Juillet Jeudi 2 juillet Vendredi 3 juillet
8h00 ACCUEIL 8h00 ACCUEIL 8h00  ACCUEIL 8h00 ACCUEIL
 Accueil avec Cilcée 
Atelier d'improvisation 9h30-12h30    
9h00-13h00


  PLENIERES
 8h45-10h45

ATELIERS de communications
 9h30-16h45


SYMPOSIA
 (journée)


S2,S5,S22
9h30-12h30

COLLOQUES
8h45-10h45

ATELIERS de communications
9h30-16h45


SYMPOSIA
 (journée)
S8,S16,S20
 
9h30-12h30

 COLLOQUES


 
 8h45-10h45

ATELIERS de communications
9h30-12h30

 
COLLOQUES
 
11h00-13h00

 ATELIERS de communications
9h30-12h30

SYMPOSIUM
S6
 11h00-13h00

ATELIERS de communications
 9h-12h30

SYMPOSIUM
S7bis
 11h00-13h00

ATELIERS de communications
 
       
 14h30-17h30


APRES-MIDI
   



 
 14h-16h45


SYMPOSIA  

S1,S10,S11
S12,S15
14h30-17h30


APRES-MIDI



 SYMPOSIA
(suite journée)
14h-16h45


SYMPOSIA

S3,S7,S9,S13
S21,S23
14h30-17h30
 

APRES-MIDI



 SYMPOSIA
(suite journée)
 14h-16h45


 SYMPOSIA

S4,S14,S17
S18,S19
14h15-16h15



PLENIERES
       
 18h00-20h00
Cocktail,
Coopéra'danse
 18h-20h00
ANIMATIONS CULTURELLES
Coopéra'soin
 18h-20h00
ANIMATIONS CULTURELLES
Coopéra'son
16h15
BOLERO de RAVEL


« Coopérer ? » : thématique centrale de la Biennale 2015

Longtemps la société a pensé progresser en spécialisant ses activités, qu’elles soient économiques, professionnelles, scientifiques, sociales, culturelles. Tout se passe aujourd’hui comme si elle estimait au contraire que son développement passe par le décloisonnement, le partage, la mutualisation, la recomposition des spécialités auparavant distinguées.

Coopérer se trouve au centre d’une nouvelle « culture d’action » économique et sociale associée à d’autres cultures valorisant l’autonomie, l’ouverture, l’efficience, l’expérience et l’accompagnement. L’injonction et/ou le désir de coopérer se manifestent actuellement dans de multiples champs professionnels dont l’entreprise, la santé, l’éducation, la culture, le social.

La notion de coopération elle-même couvre un champ sémantique très large : collaboration, aide, participation, contribution, association…

Elle pose des questions scientifiques à la fois passionnantes et complexes. Comment penser les interactivités, les transactions, les couplages, les « chorégraphies » d’activités, les « co-activités », l’action collective, au travail, en formation, dans la vie quotidienne ? De quels concepts disposons-nous pour les saisir ?

Elle est enfin au centre du débat politique mondial : recomposition des territoires, des grandes régions géopolitiques, modification des règles économiques et sociales, renouveau de l’économie sociale et solidaire, nouvelles organisations du travail et de la production.