Centre national d'études spatiales (Cnes)

Post-doctorats au Cnes

1 avril 2019
...

Ces allocations, d'un an renouvelable une fois, sont accordées à de jeunes docteurs. Ils peuvent ainsi compléter leur liste de publications, élargir leur domaine de recherche et préparer leur intégration dans un organisme de recherche ou industriel. Par cette action, le CNES veut promouvoir le recrutement de c

L'objectif est de sensibiliser des chercheurs confirmés sur les problématiques propres au secteur spatial et d'augmenter leurs chances d’intégrer le monde de la recherche ou industriel. 

Critères de sélection

Par conséquent, la sélection est axée prioritairement sur les qualités et capacités futures d'un candidat à intégrer un organisme de recherche ou un établissement industriel. Cette exigence de qualité a conduit le CNES à établir des critères de sélection extrêmement rigoureux, en prenant comme référence les critères de recrutement établis par le Comité national de la recherche scientifique (formation, profil, production scientifique, mobilité, etc.), le sujet restant de fort intérêt pour le CNES.

L’étude post-doctorale est réalisée en France dans un laboratoire extérieur au CNES. Cependant, une collaboration avec un laboratoire étranger (missions de courte durée) peut être envisagée.

Les sujets d'étude post-doctorale CNES dans le domaine des sciences utilisatrices des moyens spatiaux/technologies des systèmes orbitaux ne faisant pas l'objet d'une pré sélection, les candidats proposeront spontanément leur projet de recherche (sujet, laboratoire et cofinancement éventuel) pour une première évaluation auprès du responsable de la thématique CNES concernée :

Périmètre et interlocuteurs en sciences de l'Univers, microgravité et exploration

Astronomie, astrophysique : Philippe LAUDET
Exobiologie, exoplanètes : Michel VISO
Physique fondamentale : Isabelle PETITBON
Soleil, héliosphère, magnétosphère : Kader AMSIF
Système solaire : Francis ROCARD
Sciences de la matière : Christophe DELAROCHE
Sciences de la vie : Guillemette GAUQUELIN-KOCH

Périmètre et interlocuteurs "Terre, environnement et climat"

Atmosphère, chimie de l'atmosphère : Carole DENIEL
Atmosphère, météo, climat : Pierre TABARY
Océan ( par intérim) : Anne LIFERMANN
Océan, environnement côtier, cryosphère : Anne LIFERMANN
Surfaces continentales, hydrologie : Philippe MAISONGRANDE
Surfaces continentales, santé : Cécile VIGNOLLES
Terre solide, géodésie, cartographie : Mioara MANDEA

Périmètre et interlocutrice en "Applications"

Applications  : Aurélie SAND

Périmètre et interlocuteurs en "Technologies des systèmes orbitaux"

Assurance qualité : Michel LABRUNEE
Electronique, composants, matériaux et environnement spatial : Michel LABRUNEE
Mécanique, thermique, énergie bord et propulsion : Fabien CASTANET
Informatique bord (y compris logiciel bord) : Fabien CASTANET
Architectures avioniques et commande contrôle : Denis ARRAT
Navigation, télécommunications et temps/fréquence : Jean-Luc ISSLER
Instrumentation scientifique et optique et micro-onde : Bruno CUGNY
Physique de la mesure et traitement d'images (pour l'observation de la Terre): Bruno CUGNY
Nouvelles technologies du numérique (traitement/valorisation/exploitation données spatiales, IA,3D,  services aval, …) : Nathalie DUBERNET

Puis, les candidats soumettront via le formulaire de candidature (Répondre à l'offre) leur dossier complet.

Joindre obligatoirement un CV, liste complète publications/communications, lettre de référence du directeur(rice) thèse, lettre de soutien du futur directeur(rice) du laboratoire d’accueil, détail des travaux de thèse et détail projet de recherche dans un seul dossier, uniquement en format doc, docx, pdf (max 10 Mo) pour le 1er avril 2019.

NB: Seuls les sujets d'étude post-doctorale dans le domaine des technologies des systèmes de transport spatial (fusées, propulsion, fluides, etc.) font l'objet d'une préselection. Vous en retrouver la liste des propositions ICI