Diplôme d'ingénieur Spécialité Bâtiment travaux publics Parcours Bâtiment et travaux publics

Code diplôme/certificat: CYC8301A-PAC

180 crédits

Niveau d'entrée

  • Niveau III (bac+2)

Niveau de sortie

  • Niveau I (bac+5 et plus)

Responsable national

Jean-Sebastien VILLEFORT

Responsable opérationnel

Walid LARBI

Habilitation

Accrédité CTI pour 5 ans.

Publics / conditions d'accès

Le diplôme d’ingénieur est accessible aux titulaires d’un diplôme bac+2 du secteur BTP (120 ECTS). Il est également accessible sous conditions aux titulaires d’un titre professionnel de niveau III et aux diplômés des domaines scientifiques et/ou techniques (120 ECTS), de l’architecture (180 ECTS) et de l’immobilier (180 ECTS). L'accès au diplôme peut également se faire par le dispositif de la validation des études supérieures (VES) et de la validation des acquis professionnels (VAP85).
Plus d'informations sur http://btp.cnam.fr/

Objectifs

Le diplôme d’ingénieur du Cnam, spécialité Bâtiment et Travaux publics (BTP) permet de monter en compétences scientifiques, techniques et managériales, les techniciens supérieurs du BTP en activité afin de les préparer à l’exercice du métier d’ingénieur BTP. Pour répondre aux besoins identifiés de formation continue tout au long de la vie à destination des salariés de ce secteur, le diplôme d’ingénieur Cnam, spécialité BTP propose plusieurs parcours de formation :

  • BTP
  • Structure
  • Géotechnique
  • Aménagement et environnement
Le parcours BTP est généraliste et est accessible en formation à distance et regroupements présentiels optionnels dans l’ensemble du réseau Cnam. Les trois autres parcours sont spécialisés et sont opérés exclusivement depuis Paris en formation à distance, cours du soir et stages. Un parcours spécialisé dans le domaine de l’énergétique du bâtiment est également disponible à Paris : Diplôme d'ingénieur du Cnam Spécialité Énergétique parcours Énergétique du bâtiment (CYC8502A).

Mentions officielles

Intitulé officiel figurant sur le diplôme : Diplôme d'ingénieur Spécialité Bâtiment travaux publics Parcours Bâtiment et travaux publics

Inscrit RNCP : Inscrit

Codes NSF : Génie civil, construction et bois - Bâtiment : construction et couverture - Mines et carrières, génie civil, topographie - Spécialites pluritechnologiques génie civil, construction, bois

Code ROME : Contrôle et diagnostic technique du bâtiment - Études géologiques - Ingénierie et études du BTP - Conduite de travaux du BTP - Direction et ingénierie d exploitation de gisements et de carrières - Sécurité et protection santé du BTP - Direction et ingénierie en entretien infrastructure et bâti

Modalités d'évaluation

Préambule 
Le diplôme d'ingénieur Cnam hors temps de travail (HTT) évolue. La mise en place de cette réforme sera effective à compter du 1er septembre 2018. Des mesures transitoires sont prévues pour les élèves déjà inscrits à l'école d'ingénieur·e·s à cette date. Les éléments suivants tiennent compte de ces mesures transitoires dont vous trouverez le détail par spécialité et parcours ici. Les mesures transitoires sont valables jusqu'au 30 octobre 2024. Passée cette date, seules les maquettes des cursus réformés seront proposées à tous. L’attribution des éventuelles équivalences sera alors examinée au cas par cas. 
Pour obtenir un diplôme d'ingénieur en modalité HTT au Cnam, il convient de valider plusieurs éléments : 
Enseignements 
  • Un tronc commun composé de 5 unités d'enseignements (UE), constituant un socle scientifique de base similaire, quelle que soit la spécialité ou le parcours choisi. Ces UE dites de "tronc commun" sont codées UTCnnn. Elles sont créditées de 15 ECTS.
  • Une UE d'anglais (6 ECTS) et un test d'anglais niveau B2 (non crédité), Bulats ou équivalent. 
  • Un bloc d’UE, obligatoires ou optionnelles, permettant d'acquérir les savoirs et compétences liés à la spécialité préparée. Il s'agit d'enseignements scientifiques et techniques orientés "cœur de métier" de la spécialité. Ce bloc octroie selon les spécialités de 12 à 21 ECTS.
  • Un bloc d’UE, dites « plug-in », à choisir dans une liste, à hauteur de 18 ECTS à 21 ECTS selon les spécialités, et permettant d'acquérir des savoirs et compétences complémentaires aux UE "cœur de métiers".
  • Une UE, dite « oral probatoire », codée ENGnnn, préalable indispensable à la réalisation du mémoire (voir infra). Cette UE délivre 6 ECTS dans le cadre du diplôme. 
Autres éléments 
  • Un mémoire (projet de fin d'études) élaboré sur la base d'un projet conduit en situation de travail, sur un sujet et des livrables validés par l'enseignant responsable de la filière (ou son représentant en Centre Cnam en Région). Le projet est conduit en situation de travail et représente l'équivalent d'une activité d'ingénieur réalisée sur une période de 6 mois (indicatif). Le projet est négocié par l'élève avec son employeur. Le cas échéant, il peut faire l'objet d'un stage dans un organisme tiers. Le mémoire est crédité de 42 ECTS. Le mémoire d'ingénieur est codé UAMMnn. 
  • De l'expérience professionnelle, codée UAEP01, UAEP02, UAEP03, octroyant un total de 33 ECTS :
    • L’UAEP01, créditée de 9 ECTS, est validée lors du dépôt du dossier d'inscription à l'EiCnam, sur la base du CV, des éléments de renseignement de parcours professionnel constitutifs de ce dossier et par un entretien réalisé par l'enseignant responsable du diplôme ou de son représentant en Centre Cnam en Région. Elle correspond à l’équivalent d’un emploi de 6 mois à temps plein de technicien supérieur ou ingénieur dans la spécialité.
    • L’UAEP02 créditée de 9 ECTS, est validée lors de l'entretien du probatoire. Elle correspond à l’équivalent d’un emploi de 6 mois à temps plein de technicien supérieur ou ingénieur dans la spécialité.
    • L’UAEP03 créditée de 15 ECTS, est validée lors de la soutenance du mémoire. Elle correspond à l’équivalent d’un emploi de 24 mois à temps plein sur des fonctions classiquement confiées à un ingénieur dans la spécialité .
Validations intermédiaires 
  • Il faut avoir valider les UE UTC + anglais + UAEP01 pour candidater à l'École d'ingénieur·e·s du Cnam (EiCnam)
  • Il faut être inscrit à l’EiCnam pour pouvoir s’inscrire à l’ENGnnn
  • Il faut avoir validé ENGnnn pour pouvoir préparer le mémoire UAMMnn 
Conseil générique pour suivre le parcours : 
Afin d’intégrer les principes de l’espace européen de l’enseignement supérieur, en particulier le processus de Bologne, le cursus ingénieur HTT Cnam est constitué de 6 semestres (semestres 5 à 10), pour un total de 180 ECTS. 
Ce découpage en semestres ne représente pas un déroulement obligatoire des études. Le principe d'inscription à la carte, selon son propre rythme, prévaut sur le rythme semestriel. 
Ainsi, s'il faut obtenir les 5 UE UTC + UE ANG + UAEP01 pour valider le premier semestre et avoir le droit de s'inscrire à l'EiCnam, il n'est certainement pas recommandé de « boucler » ce « bloc semestriel » en moins d'un an, et il est conseillé d’y intercaler d'autres constituants tels que les UE « plug-in » ou les UE « cœur de métier ». 
En revanche, l'ordre des UE de spécialité présentées dans le schéma de l'onglet « programme » correspond à un optimum en termes de prérequis et de progression pédagogique

Description

Cliquez sur l'intitulé d'un enseignement ou sur Centre(s) d'enseignement pour en savoir plus.

accessible en FOD nationale

 

accessible en FOD nationale

 
 

Total
6 ECTS

Une UE à choisir parmi :

Voir toutes les UEFermer
  • 1er et 2nd semestre : présentiel
 
  • 1er et 2nd semestre : présentiel
 
2 possibilités :

Total
48 ECTS

48 crédits à choisir :

Voir toutes les UEFermer
  • 2nd semestre : FOD nationale
 

accessible en FOD nationale

 

accessible en FOD nationale

 

accessible en FOD nationale

 

accessible en FOD nationale

 

accessible en FOD nationale

 

accessible en FOD nationale

 

accessible en FOD nationale

 

accessible en FOD nationale

 

accessible en FOD nationale

 

accessible en FOD nationale

 

accessible en FOD nationale

 
12 ECTS

12 crédits à choisir après accord de l'enseignant


 
ou

Total
48 ECTS

48 crédits à choisir :

Voir toutes les UEFermer
  • 2nd semestre : FOD nationale
 

accessible en FOD nationale

 

accessible en FOD nationale

 

accessible en FOD nationale

 

accessible en FOD nationale

 
  • 1er semestre : FOD nationale
 

accessible en FOD nationale

 
 
12 ECTS

12 crédits à choisir après accord de l'enseignant


 

accessible en FOD nationale

 

accessible en FOD nationale

 

Total
9 : ECTS

9 crédits à choisir parmi

Voir toutes les UEFermer

accessible en FOD nationale

 
  • 1er semestre : formation hybride
 
  • 2nd semestre : formation hybride
 
 

accessible en FOD nationale

 

accessible en FOD nationale

 
  • 2nd semestre : formation hybride
 
  • 1er semestre : FOD nationale
 
  • 2nd semestre : FOD nationale
 

accessible en FOD nationale

 
 
 
 

Compétences

Activités principales
L’ingénieur  bâtiment et travaux publics est un généraliste de la construction. Il exerce majoritairement les fonctions d’ingénieur d’études et travaux. Il maîtrise un spectre large de compétences relatives à l’ingénierie du bâtiment (fondations, structures, enveloppes, corps d’état techniques, corps d’état architecturaux) ou des travaux publics (terrassements, routes, voiries, réseaux divers, fondations, génie civil et ouvrages d’art). Cette large palette de compétences le destine à évoluer dans tous les métiers du BTP : Ingénieur travaux, Chargé d’affaires, MO, AMO, MOE, Ingénieur d’études TCE, Ingénieur études de prix, Ingénieur méthodes, Manager de projet BIM, Contrôleur technique, CSPS, Responsable des services techniques. Quel que soit le domaine professionnel, l’ingénieur BTP est susceptible d’intervenir dans son domaine d’expertise à toutes les phases du projet de construction, en travaux neuf neufs comme en réhabilitation ; de la conception à la réalisation ; en position de maître d’ouvrage, de maître d’œuvre, d’ingénieur conseil, de contrôleur technique ou d’entrepreneur.
Compétences
L'acquisition des connaissances scientifiques et techniques et la maîtrise de leur mise en œuvre :
  • C1. la connaissance et la compréhension d’un large champ de sciences fondamentales et la capacité d’analyse et de synthèse qui leur est associée
  • C2. l’aptitude à mobiliser les ressources d’un champ scientifique et technique spécifique
  • C3. la maîtrise des méthodes et des outils de l’ingénieur?: identification, modélisation et résolution de problèmes même non familiers et incomplètement définis, l’utilisation des outils informatiques, l’analyse et la conception de systèmes
  • C4. la capacité à concevoir, concrétiser, tester et valider des solutions, des méthodes, produits, systèmes et services innovants
  • C5. la capacité à effectuer des activités de recherche, fondamentale ou appliquée, à mettre en place des dispositifs expérimentaux, à s’ouvrir à la pratique du travail collaboratif
  • C6. la capacité à trouver l’information pertinente, à l’évaluer et à l’exploiter : compétence informationnelle
L'adaptation aux exigences propres de l'entreprise et de la société :
  • C7. l’aptitude à prendre en compte les enjeux de l’entreprise : dimension économique, respect de la qualité, compétitivité et productivité, exigences commerciales, intelligence économique
  • C8. l’aptitude à prendre en compte les enjeux des relations au travail, d’éthique, de responsabilité, de sécurité et de santé au travail
  • C9. l’aptitude à prendre en compte les enjeux environnementaux, notamment par application des principes du développement durable
  • C10. l’aptitude à prendre en compte les enjeux et les besoins de la société
La prise en compte de la dimension organisationnelle, personnelle et culturelle :
  • C11. la capacité à s’insérer dans la vie professionnelle, à s’intégrer dans une organisation, à l’animer et à la faire évoluer : exercice de la responsabilité, esprit d’équipe, engagement et leadership, management de projets, maîtrise d’ouvrage, communication avec des spécialistes comme avec des non-spécialistes
  • C12. la capacité à entreprendre et innover, dans le cadre de projets personnels ou par l’initiative et l’implication au sein de l’entreprise dans des projets entrepreneuriaux
  • C13. l’aptitude à travailler en contexte international : maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères et ouverture culturelle associée, capacité d’adaptation aux contextes internationaux
  • C14. la capacité à se connaître, à s’auto-évaluer, à gérer ses compétences (notamment dans une perspective de formation tout au long de la vie), à opérer ses choix professionnels
Les compétences métiers
  • C15. la capacité à mobiliser les sciences de base de l’ingénieur BTP (sciences des matériaux, résistance des matériaux, géotechnique, mécanique des fluides, acoustique, thermique) pour concevoir des ouvrages de bâtiment ou de travaux publics.
  • C16. la capacité à concevoir, dimensionner et réaliser des ouvrages de bâtiment ou de travaux publics en tenant compte du contexte normatif national et européen, et dans le respect des règles de l’art.
  • C17. la capacité à piloter un projet de construction en maîtrisant les aspects juridiques, financiers, sociétaux et environnementaux, et in fine à évaluer un projet de construction en termes de coût global.
  • C18. la capacité à mettre en œuvre la démarche QSE (qualité, sécurité, environnement) et à intégrer la dimension SPS (sécurité et la protection de la santé) à toutes les phases du projet.
  • C19. l’aptitude à gérer un projet de construction en processus numérique collaboratif.
  • C20 - Capacité à prospecter, identifier la demande, gérer un portefeuille client, élaborer une réponse technico-économique pour remporter un marché de travaux, coordonner les études techniques, les études de prix et la finalisation du contrat de travaux de bâtiment ou de travaux publics.
  • C21 - Capacité à prescrire et pré-dimensionner les éléments d’ouvrages de bâtiment ou de travaux publics en parfaite adéquation avec le projet.
  • C22 - Capacité à ordonnancer, piloter, coordonner, planifier, préparer, gérer une opération de de construction ou de réhabilitation, de bâtiment ou de travaux publics.
Débouchés professionnels
  • Ingénieur chef de projet BTP
  • Ingénieur d’affaires BTP
  • Ingénieur études de prix BTP
  • Ingénieur études techniques BTP
  • Ingénieur BIM
  • Ingénieur méthodes BTP
  • Ingénieur travaux BTP
  • Ingénieur contrôleur techniques BTP
  • Ingénieur des services techniques BTP

Voir aussi

Les diplomes et les stages préparant au métier :

Les UE, les diplomes et les stages dans le domaine :

Contact

EPN01 - BTP
292 rue St Martin 16-1-24,
75003 Paris
Tel :01 40 27 21 10
Marie-josé Cabana

Centre(s) d'enseignement proposant cette formation