Agence universitaire de la Francophonie (AUF)

Bourses de recherche doctorale et post-doctorale « Eugen Ionescu »

3 novembre 2020
3 novembre 2021

Bourses doctorales et post doctorales en Roumanie

Eugen-Ionescu-2020

Cadre général – XIe Sommet de la Francophonie – Déclaration de Bucarest

En septembre 2006, la Roumanie a été le pays hôte du XIe Sommet de la Francophonie. Le thème du Sommet, « Technologies de l’information dans l’éducation », a suscité un vif intérêt de la part de tous les pays membres de l’Organisation internationale de la Francophonie.

La Roumanie s’est proposée de marquer de manière durable la première Réunion des chefs d’État et de gouvernement ayant le français en partage, organisée en Europe centrale et orientale. L’article 35 de la Déclaration adoptée à Bucarest marque précisément l’adhésion des pays membres à l’initiative roumaine. La Roumanie soutient une utilisation centralisée et pragmatique des ressources universitaires de l’Europe centrale et orientale, tout en se fondant sur l’expertise de l’Agence universitaire de la Francophonie.

Le 23 mai 2007, le Gouvernement de la Roumanie a adopté l’arrêté concernant la création du système de bourses d’études doctorales et de postdoctorat « Eugen Ionescu » pour les ressortissants étrangers accueillis au sein des institutions d’enseignement supérieur de Roumanie, membres de l’Agence universitaire de la Francophonie. Le programme est coordonné par le Ministère des Affaires Étrangères de la Roumanie qui en assure également le financement.

Objectifs

Permettre aux chercheurs et aux doctorants des pays membres et observateurs de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), et de l’Algérie, issus des établissements d’enseignement supérieur membres de l’AUF, de bénéficier d’une formation de minimum trois mois dans les institutions d’enseignement supérieur roumaines, reconnues pour leur excellence dans des domaines d’enseignement et de recherche les plus divers.

Public cible

Étudiants inscrits en thèse de doctorat et enseignants-chercheurs provenant des établissements membres de l’AUF dans des pays membres et observateurs de l’OIF et de l’Algérie

Pays d'intervention

Pays d’accueil (la Roumanie), pays d’origine des membres et observateurs de l’OIF et Algérie

Dispositif

Mobilités de recherche d’une durée de trois mois dans les centres universitaires partenaires de la Roumanie

Rôle de l'AUF dans cette action

La gestion effective de ces bourses est coordonnée par l’Agence universitaire de la Francophonie, dont l’expérience dans ce genre de programmes est internationalement reconnue.

L’Agence universitaire de la Francophonie en Europe centrale et orientale gère annuellement les étapes du programme : recueil des thématiques de recherche auprès des établissements roumains partenaires, lancement de l’appel à candidatures, traitement des dossiers déposés, organisation de l’évaluation scientifique, organisation de la sélection des lauréats, notification et mise en route des bénéficiaires avec un appui particulier pour les démarches d’obtention du visa, organisation logistique du déplacement et souscription des assurances, versement des allocations et des frais de laboratoire.

Coordinateur du projet

Agence Universitaire de la Francophonie Europe centrale et orientale

Partenaires financiers

Gouvernement de la Roumanie, à travers le Ministère des affaires étrangères de Roumanie

Partenaires opérationnels

Ministère Roumain de l’Éducation Nationale, établissements universitaires membres de l’AUF et partenaires du programme « Eugen Ionescu »

Budget

350 000 euros pour chaque année universitaire

Principaux résultats

  • Contribuer au développement du Sud, en répondant aux besoins de formation de haut niveau scientifique et technique,
  • Renforcer la longue tradition de coopération universitaire de l’État roumain, à l’international, et en particulier avec les pays du Sud, en dotant la Roumanie d’un instrument de bourses attractif,
  • Renforcer la position de la Roumanie au sein de la Francophonie et relancer les relations bilatérales et multilatérales avec un grand nombre de pays francophones,
  • Valoriser les pôles d’excellence en formation et en recherche des institutions roumaines d’enseignement supérieur.

Depuis 2007, 537 doctorants et 367 postdoctorants se sont vu attribuer une mobilité pour effectuer un séjour scientifique dans les universités roumaines qui participent au programme « Eugen Ionescu ». Ces mobilités leur ont permis d’effectuer des recherches en langues et humanités, sciences de la vie, sciences de la matière et sciences pour l’ingénieur. Les plateformes de travail et l’encadrement de haute qualité fournis par les universités roumaines ont donné lieu à des avancées importantes dans leurs travaux de recherche.

Les 13 promotions de boursiers « Eugen Ionescu » déjà sélectionnés comptent 904 doctorants et chercheurs issus des 40 pays  : Albanie, Algérie, Arménie, Belgique, Bénin, Bulgarie, Burkina Faso, Cameroun, Canada, Côte d’Ivoire, République Centrafricaine, République démocratique du Congo, République du Congo, Égypte, France, Gabon, Géorgie, Grèce, Guinée, Hongrie, Lettonie, Liban, Macédoine, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Moldova, Niger, Pologne, Rwanda, Sénégal, Serbie, Slovaquie, Suisse, Tchad, Togo, Tunisie, Ukraine, Viêt-Nam.

Période

Annuelle

Contact

bourses.ei@auf.org