Histoire entrecroisée du Cnam et du cinéma

Quelles sources pour écrire l'histoire des rencontres entre le cinéma et le conservatoire ?

14 avril 2022
14h - 17h

  • Webinaire - Webconférence
  • Paris Saint-Martin/Conté

Format hybride :

  • Amphithéâtre Fabry-Pérot
  • Visioconférence

Ce séminaire de recherche vise à présenter et à discuter les recherches conduites sur les liens entre le Conservatoire national des arts et métiers et le cinéma.

OBJECTIF

Etudier la diversité des relations entretenues par l'établissement avec le milieu du cinéma, qu'il s'agisse de la production de films et de leur usage dans des cadres d'enseignement ou de recherche, de travaux portant sur les techniques d'enregistrement et de la formation de techniciens du cinéma, de la valorisation de collections cinématographiques, ou encore de l'inscription des acteurs de cette histoire dans des réseaux industriels, techniques et éducateurs.

Les séances seront à chaque fois consacrées à une question transversale, méthodologique ou thématique. Elles permettront de présenter des recherches terminées ou en cours, conduites notamment dans le cadre du programme de recherche du même nom auquel ce séminaire est adossé. Ces séances permettront également d'établir un dialogue avec les spécialistes des techniques cinématographiques et du cinéma ou les utilisateurs actuels des outils audiovisuels, qu'ils soient membres de l'établissement Cnam ou non.

ORGANISATION

  • Marie-Sophie Corcy (Musée des Arts et Métiers)
  • Robert Nardone (Cnam-HT2S)
  • Loïc Petitgirard (Cnam-HT2S)
  • Florence Riou (Rennes en Sciences)
  • Catherine Radtka (Cnam-HT2S)

PROGRAMME

Séance inaugurale : Quelles sources pour écrire l'histoire des rencontres entre le cinéma et le conservatoire ?

Séance conjointe avec le séminaire HT2S / Master STS organisé par les membres du laboratoire Histoire des Technosciences en Société du Conservatoire national des arts et métiers.

Cette première séance vise à établir une discussion autour des sources disponibles au sein de l'établissement. Les différents types de sources - archives papier, archives audiovisuelles, artefacts - seront présentées et les modalités de leur conservation analysées par :

  • Lise Cloitre, responsable du service des archives du Conservatoire national des arts et métiers
  • Louise Ferrandery, diplômée du Master 2 "Patrimoine Scientifique Technique Naturel et Architectural" de l'université de Paris et l'École nationale supérieure d'Architecture Paris-Val de Seine
  • Marie-Sophie Corcy, responsable des collections Communication, Musée des arts et métiers-Cnam

1/ Entre absence et présence : aux sources de l'histoire cinématographique du Cnam

Nous proposons de dresser un état des sources archivistiques à la disposition des chercheurs. Les archives constituent un point d'entrée pour toute recherche historiciste. Et, avant exploitation et appropriation par l'historien, elles nécessitent un travail de traitement archivistiques en amont : recensement, tri, classement et inventaire des sources, révélant alors leur nature prolixe ou diserte. Entre archives liées à la vie de l'établissement et archives liées à la vie des collections du musée, une situation éparse et inégale des sources archivistiques se dessine dans le cas présent. Entre ombres et lumières, elles interrogent dans cette vaste enquête archivistique et historienne la place du Cnam dans l'histoire du cinématographe, à l'heure où les enjeux de mémoire et de patrimonialisation traversent nos questionnements institutionnels et sociétaux.

Lise Cloitre, responsable du service des archives du Conservatoire national des arts et métiers

2/ Le fonds audiovisuel du Cnam : traitement archivistique et reconstitution d'une histoire audiovisuelle au XXe siècle

Le fonds audiovisuel du Cnam aujourd'hui conservé par le service des archives se compose d'archives documentaires papier d'anciens services responsables de l'audiovisuel (documents administratifs, financiers, scénario, présentation de films), d'une large production cinématographique sous différents formats, ainsi que d'une importante collection de négatifs photographiques. Il constitue une source majeure pour la restitution de l'histoire audiovisuelle de l'institution au XXe siècle (enseignement, production, diffusion), ce qui requiert dès lors un travail de conservation, d'analyse et de valorisation, mené par le service des archives. Ces différentes étapes s'accompagnent de problématiques et de questionnements techniques sur lesquels nous reviendront : comment conserver et exploiter des supports audiovisuels que l'on ne peut pas visualiser ? Quelles archives conserver et comment peuvent-elles être révélatrice de l'activité audiovisuelle du Cnam ?

Louise Ferrandery, diplômée du Master 2 "Patrimoine Scientifique Technique Naturel et Architectural" de l'Université de Paris et l'École nationale supérieure d'Architecture Paris-Val de Seine


3/ Le regard du Conservatoire des arts et métiers sur les techniques cinématographiques : la construction d'une histoire du Cinéma

Les collections cinématographiques du Conservatoire des arts et métiers comportent une centaine d'appareils de prises de vues et de projection, quelques machines de laboratoire, des accessoires, mais également du matériel filmique (près de deux cents films, la plupart déposés aux Archives françaises du Film), et quelques affiches. Cette collection, couvrant, dans les grandes lignes, un siècle de pratique - amateur - du cinéma, est loin d'être considérable par le nombre de pièces qu'elle représente, surtout si on la compare avec celle du Musée du Cinéma - Cinémathèque française ; mais nous verrons qu'elles comportent des pièces historiques majeures de l'histoire des techniques cinématographiques, qu'elle se constitue au fil de la chronologie des inventions, puis s'inscrit dans un projet innovant, porté par le Conservatoire des arts et métiers et la Société française de Photographie : instituer un musée du Cinéma en France. Enfin, elle ne peut être appréhendée sans la mettre en relation avec l'évolution des missions du Conservatoire des arts et métiers. C'est cette "histoire des collections", participants à la construction d'une "histoire du cinéma", que nous nous proposons de faire et mettre en perspective, en nous appuyant sur les instants où le conservatoire tout particulièrement porté son attention sur le cinéma.

Marie-Sophie Corcy, docteur en Histoire des techniques, responsable des collections Communication, Musée des arts et métiers-Cnam, membre du CTHS (Sciences, histoire des sciences et des techniques et archéologie industrielle)