Diplôme d'établissement Bac +1 Management entrepreneurial de projet d’activité

Code diplôme/certificat: DIE8900A

60 crédits

Niveau d'entrée

  • Sans niveau spécifique

Niveau de sortie

  • Sans niveau spécifique

Responsable(s)

Jean-Claude BOULY

Aurélien FERRY

Public, conditions d’accès et prérequis

Bac ou certification équivalente

Objectifs

Cette formation a pour but de proposer aux jeunes qui ne parviennent pas à accéder à une formation professionnelle ou qui ont abandonné leurs études supérieures tôt dans le cursus une formule qui leur permet d’acquérir des compétences de base dans l’optique de s’insérer sur le marché du travail ou de continuer vers d’autres formations diplômantes.
Pour permettre à un public en fragilité de réussir son entrée dans l’enseignement supérieur, il ne suffit pas de lui proposer des parcours dans un diplôme avec une architecture et une organisation originale. Encore faut-il que cette organisation se traduise dans la mise en œuvre de la formation et, plus spécifiquement, dans le travail pédagogique. Le choix de mettre en œuvre des pédagogies actives dans les parcours bac+1 apparait ainsi comme une évidence. Elles mettent au cœur de la formation l’activité des personnes en formation. S’agissant de publics fragiles, l’attention à leur engagement dans les apprentissages, aux méthodes et ressources qu’elles mobilisent pour les accomplir, est particulièrement important. Elles concourent, de plus, à la construction des compétences qui sont au cœur même de la finalité de la formation.
Les nombreuses définitions de la compétence font toutes référence a? différentes natures de savoirs, incluant des savoirs formalisés (savoirs théoriques et procéduraux), des savoirs de l'action, des savoirs expérientiels et des savoir-faire. La pédagogie dans les études supérieures met usuellement l'accent sur l'acquisition des savoirs formalisés, laissant a? l'apprenant la charge de les remobiliser dans l'activité (par le biais de stage par exemple), et d'acquérir, par-là, les savoirs d'actions et expérientiels nécessaires. Le parti pris pour le diplôme bac+1 est diffèrent. Il consiste a? privilégier des démarches inductives d’apprentissage qui sont particulièrement adaptées aux publics cibles, car permettant de construire des savoirs a? partir de l'expérience. Ces démarches pédagogiques sont :

  • Une pédagogie par projet. Elle organise les apprentissages par le travail en petites équipes sur des mises en situation concrètes de résolution de problème afin de favoriser l’acquisition de différents types de savoirs théoriques, méthodologiques et pratiques. Ce faisant, elle vise la construction de compétences transverses, transposables dans le monde professionnel (travail en équipe, organisation du travail, travail sous contraintes de ressources avec livrables, adaptation aux imprévus, etc.).
  • Une pédagogie de l’alternance. Les jeunes en formation ont besoin de construire une expérience positive du monde du travail et, pour cela, d’être en mesure d’exercer une prise de recul sur cette expérience. La découverte de situations professionnelles en relation avec le numérique est considérée comme structurante pour la construction d’un projet professionnel. La confrontation a? ces situations professionnelles doit jouer aussi un rôle important pour permettre la construction d’un projet réaliste et réalisable.
  • Une pédagogie de l’enquête. Le numérique et Internet modifient l’accès a? la connaissance tout comme ils facilitent la recherche d’informations. Mobiliser une pédagogie de l’enquête instrumentée par les TIC apparait ainsi comme une évidence si on veut permettre aux jeunes en formation de construire un rapport sûr et critique a? l’information et a? la connaissance en évitant le double écueil du relativisme et de l’intégrisme.
  • Une pédagogie en classe inversée. Si la construction de l’expérience des jeunes en formation trouve son terrain de prédilection durant des séquences en entreprise (stage en premier lieu), elle peut aussi passer par le milieu de la formation. Ainsi, les apprenants sont amenés, dans la formation, a? préparer des séquences de cours et a? intervenir devant le groupe en formation et l’équipe enseignante. Cette pédagogie vise a? ce que les apprenants construisent des savoirs en s’interrogeant sur les conditions de leur communication et transmission durant leurs interventions.
  • Une démarche d’auto-orientation accompagnée et de construction d’un projet personnel et professionnel. Le bac+1 intègre un temps important de travail en auto- formation assistée. Il joue plusieurs fonctions. C’est a? la fois un temps de partage et d’ouverture sur les acquis en formation, un temps de retour d’expérience sur les acquis en entreprise, un temps d’activation des démarches d’inventaire et d’auto-analyse des compétences construites. L’ensemble de ces fonctions doit concourir a? la structuration par chaque jeune en formation d’un projet personnel et professionnel solide.

Mentions officielles

Intitulé officiel figurant sur le diplôme : Diplôme d'établissement Bac +1 Management entrepreneurial de projet d’activité

Code(s) NSF : -

Code(s) ROME : -

Modalités d'évaluation

Les conditions de réussites dans le parcours du Bac+1 sont les suivantes :
  •  Avoir suivi la formation avec un taux d’assiduité au moins égal à 90% (absences justifiées non comprises) ;
  • Avoir obtenu une moyenne générale au moins égale à 10 sur 20 aux unités de la formation. Pour calculer la moyenne générale, un coefficient est appliqué à chaque unité de formation.
  • Justifier d’une expérience professionnelle en relation avec l’objectif de la spécialisation du diplôme, formalisée dans un rapport de stage et avoir obtenu une note au moins égale à 10 sur 20 à ce rapport.

Compétences

Compétences « démarche et posture entrepreneuriale » (le pour quoi)
Prendre de la hauteur, c’est comprendre les enjeux stratégiques et être en capacité de travailler sur l’important et non sur l’urgent, c’est un exercice de projection vers un futur souhaité et maitrisé. C’est également vivre et travailler avec l’inconnu et la complexité et le fait de fonctionner sans filet.
  • Porter un autre regard sur son avenir professionnel
  • Appréhender les réalités (économiques, sociales, sociétales, juridiques, techniques?et commerciales)?et les perspectives d'avenir professionnel qu’offre le secteur et leurs entreprises
  • Apprécier la posture d’entrepreneur, ses implications et s’y projeter
  • Comprendre l’environnement, les stratégies, les fonctions de l’entreprise du point de vue de l’analyse économique
  • Comprendre les notions et concepts de base liés à l’organisation de l’entreprise et du travail
  • Connaître les outils d’analyse et d’organisation du travail
  • Comprendre les notions et concepts de base liés au marché du travail et de l’emploi
  • Explorer les questions relatives à l'emploi et au travail
  • Développer une posture réflexive sur les situations de travail rencontrées dans l’entreprise d’accueil
  • Comprendre les différentes formes d'analyse des situations de travail
  • Appréhender et comprendre les jeux d’acteur d’un système
Compétences « matérialiser et opérationnaliser l’idée en projet » (le quoi)
Le passage à l’action est une étape primordiale pour transformer une envie en idée, puis transformer l’idée en projet. Cette transformation se traduit par l’identification d’un plan d’action opérationnel pour attendre des objectifs SMART (spécifiques, mesurables, atteignables, réalités et temporels).
  • Tester une idée entrepreneuriale
  • Formaliser une idée de création d'activité
  • Passer de l'intention à une logique d'action
  • Apprendre à classer les apports théoriques des apports opérationnels
  • Découvrir les compétences transversales clés que requiert une petite organisation
  • Conduire un projet de création d’activité dans l’action
  • Appréhender les outils utiles, nécessaires et actionnables du pilotage d’un projet (finalité, objectifs, tableau de bord, indicateurs clés de performance, tableau de bord, planification, ressources, suivi, bilan) et les mettre en application
  • Appréhender les outils utiles, nécessaires et actionnables de la gestion des compétences (fiche de poste, compétences, savoir-faire, expérience, vécu) et les mettre en application 
  • Evaluer les risques d'un projet entrepreneurial
Compétences « outiller l’avancement du projet » (le comment)
Un projet de développement d’activité se s’improvise pas. Il est important de comprendre et maîtriser les processus économiques, commerciaux, RH, droit, normatifs, voire technologiques pour maîtriser les risques et identifier les points de blocages et les opportunités de son avancement.
  • Faire le lien entre la réalité économique d’une entreprise (qui achète, vend, embauche, investi…) et sa traduction en une information financière normée
  • Être capable de lire et analyser l’information financière d’une entreprise
  • Connaître le vocabulaire de la technique comptable
  • Connaître le droit des sociétés
  • Connaître les éléments de base de la fiscalité
  • Savoir analyser un bilan et un compte de résultat
  • Comprendre ce que recouvre la GRH en entreprise, ses applications opérationnelles, la relation avec la performance et la formation, les enjeux, les objectifs, les composantes et les bases de connaissance de la fonction RH dans les organisations
  • Assimiler les notions et techniques de base en gestion
  • Comprendre le parcours client, la satisfaction client et les outils de personnalisation de l’expérience client
  • S’approprier les politiques / référentiels clients et la mise en œuvre dans son poste
  • Appréhender la chaine de valeur de Porter et son application opérationnelle via un process identifié
Compétences « humaines, interpersonnelles et de réseautage » (avec qui)
Un projet, quel qu’il soit, interagit avec un ensemble d’acteurs (internes à une entreprise ou externes). Il est primordial de comprendre et maîtriser les jeux d’acteurs et les interrelations entre les différentes parties prenantes, les acteurs qui ont un impact ou qui sont impactés par le projet.
  • Eprouver une idée/un  projet auprès des acteurs de la sphère socio-économique, des acteurs professionnels du domaine, son entourage
  • Apprendre à effectuer des regroupements thématiques sur une fonction large et critiquée
  • Apprendre à expliciter les contextes d’application d’une fonction d’entreprise
  • Apprendre à rédiger, argumenter, critiquer une notion en vue d’une publication, de manière individuelle et collective
  • Apprendre à réaliser une interview et à en retenir les points essentiels
  • Connaitre les principales organisations syndicales, consulaires, corporatistes etc…qui gèrent les petites organisations dans le territoire et le pays
  • Expérimenter les outils numériques de l’expérience client (réseaux sociaux)
  • Expérimenter le conseil / vente auprès des clients
  • Appréhender et comprendre le rôle et les fonctions des acteurs d’un projet (notions d’organisation)

Contact

Cnam entrepreneur(s)
4 rue du Docteur Heydenreich CS 65228
54052 Nancy cedex
Tel :03 83 85 49 00
info@cnam-entrepreneurs.eu.

Voir les dates et horaires, les lieux d'enseignement et les modes d'inscription sur les sites internet des centres régionaux qui proposent cette formation

Diplôme ou certificat