Cycle de conférences

Utilisation rationnelle de l’énergie et environnement

29 mars 2022
18h30 - 20h

  • Webinaire - Webconférence

En raison de la situation sanitaire, le cycle de conférences 2022 se déroulera en ligne, sous forme de 4 webinaires.


Le cycle de conférences "Utilisation rationnelle de l'énergie et environnement" s’adresse aux ingénieurs, chercheurs et étudiants intéressés par la mobilité de demain et notamment par l’évolution des techniques de réduction de la consommation d’énergie et des émissions polluantes des moteurs.

8 MARS - QUALITÉ DE L’AIR URBAIN : QUELS DÉFIS POUR L’AUTOMOBILE DANS LA COURSE VERS LE ZÉRO IMPACT ?

Toutefois certaines villes européennes présentent toujours des dépassements de seuils réglementaires sur la qualité de l’air : dioxyde d’azote (NO2), Ozone (O3) et particules (PM10 et PM2.5). Cette présentation vise à faire un état des lieux sur l’évolution des émissions et des concentrations des polluants attribuables à l’automobile dans les grands centres urbains. Au travers de l’expérience du confinement sanitaire de 2020, où une diminution de 70% du trafic francilien a été enregistrée et donc des émissions associées, nous tenterons de montrer la contribution réelle de l’automobile à la pollution atmosphérique. Nous verrons ensuite, si agir sur le trafic routier serait suffisant pour éviter les dépassements réglementaires. Et demain, quels seront les nouveaux challenges pour la filière ?

Intervenants :
  • Gladys MOREAC-NJELM, expert Qualité de l’air – Renault Group
  • Karine PAJOT, leader Qualité de l’air - Stellantis

15 MARS - DÉCARBONATION DE LA PROPULSION THERMIQUE : APPROCHE COMPARATIVE DE CARBURANTS DITS DURABLES (AMMONIAC, HYDROGÈNE ET BIOMASSE)

Dans cette étude, l'ammoniac ainsi que l’hydrogène sont identifiés comme des carburants durables pour des applications mobiles. Il s’agit de produits synthétiques qui peuvent être obtenus à partir de combustibles fossiles, de biomasse ou d'autres sources renouvelables. La possibilité d'utiliser l'ammoniac, l’hydrogène ou la biomasse comme carburants dans les moteurs à combustion interne est discutée et analysée sur la base de modèles de performances thermodynamiques.

Différentes stratégies seront proposées pour réduire la production de NOx à la source et optimiser le rendement. On donnera un focus comparatif sur le cas d’une combustion à allumage commandé (isooctane, H2, et mélange NH3/H2), et nous évaluerons le cas d’une combustion alternative par l’injection contrôlée de biomasse dans un mélange homogène NH3/H2.

Intervenant : Philippe GUIBERT, professeur à Sorbonne Université – Institut Jean Le Rond D’Alembert

22 MARS - DÉCARBONER LE SECTEUR AUTOMOBILE : UNE TRANSFORMATION À INSCRIRE DANS UNE APPROCHE SYSTÉMIQUE

Le secteur de l’industrie automobile tient une place spéciale dans la société, dans notre économie, dans notre histoire, dans notre imaginaire. Et dans nos émissions de CO2 ! En un peu plus d’un demi-siècle, la voiture individuelle s’est imposée pour beaucoup comme un bien de première nécessité. Pour beaucoup d’entre nous, elle est indispensable au quotidien, pour faire les courses ou tout simplement travailler. Elle permet de se déplacer vite et loin. D’un autre côté, l’automobile participe à un certain nombre de désagréments quotidiens : embouteillages, pollution locale, pollution sonore, artificialisation des sols, etc. Les voitures et les véhicules utilitaires légers sont responsables de 20 % des émissions de gaz à effet de serre émis sur le territoire français.

Le secteur du transport est le premier poste d’émissions en France, et c’est aussi le seul à avoir vu ses émissions augmenter constamment au cours des trente dernières années. Face à l’impératif de décarbonation de notre économie, la pression s’accentue fortement sur l’automobile, sous l’effet de la réglementation nationale et européenne. Une partie de l’opinion publique veut dépasser le « tout voiture », tandis qu’une autre critique une atteinte aux libertés individuelles. Quelle sera la juste place de l’automobile dans une France décarbonée ?

Intervenant : Jacques PORTALIER, consultant / expert Transports Climat – The Shift project

29 MARS - E-FUELS : PROPRIÉTÉS ET MODE DE PRODUCTION DE CES CARBURANTS DU FUTUR

Depuis quelques temps le sujet des e-fuels (électro-fuels) prend de l’ampleur. Produites avec de l’électricité, ces molécules de synthèse telles que e-ammoniac, e-méthane, e-méthanol, e-crude, pourraient devenir des éléments majeurs pour décarboner certains secteurs et permettent de tendre vers la neutralité carbone. Que sont réellement les e-fuels, quelles sont leurs propriétés et leurs bénéfices, comment les produire et comment les mettre en œuvre pour en faire les carburants du futur ?

Intervenant : Catherine LAROCHE, cheffe de projet e-fuels – IFP Energies nouvelles