Découvrez le programme

Nuit Blanche 2020

3 octobre 2020
19h

  • Paris Musée des arts et métiers

Sous le regard bienveillant de Zénobe Gramme et de la Statue de la Liberté, c’est l’entrée principale du musée des Arts et Métiers.

L'événement investit uniquement le parvis devant l'accès au musée.


Au programme de la Nuit Blanche 2020 : sur une idée de Sarah Trouche, un cadavre exquis autour de la lanterne magique, oeuvre à trois mains du collectif Winter Story in The Wild Jungle avec la Galerie Marguerite Milin.

Au programme de la Nuit Blanche 2020 : sur une idée de Sarah Trouche, un cadavre exquis autour de la lanterne magique, oeuvre à trois mains du collectif Winter Story in The Wild Jungle avec la Galerie Marguerite Milin.

Le musée invite le collectif Winter Story In The Wild Jungle à réfléchir à l'objet "lanterne magique" à travers 500 dessins, thématique qui fait écho à la Lanterne magique grand modèle pour fantasmagorie qui sera présentée dans la prochaine exposition "Top modèles. Une leçon princière au XVIIIe siècle".

500 dessins, réalisés pour l’occasion par Mia Brenguier et  Samson Contompasis animés par Anne Chpakovski​, sont projetés sur la façade du musée.

La lanterne magique

La lanterne magique est l'ancêtre des appareils de projection et particulièrement du projecteur de diapositives. Inventée au XVIIIe siècle par le père Athanase Kircher en Allemagne et par le père De Châle en France, elle permet de projeter des images peintes sur des plaques de verre à travers un objectif, éclairé à la lumière d'une chandelle ou d'une lampe à huile. Après plusieurs appellations successives, elle est nommée « lanterne magique » par le jésuite Francesco Eschinardi en raison de la fascination que ces images exercent sur le public

Le collectif Winter Story In The Wild Jungle

Le collectif propose aux visiteurs amateurs d'art ou néophytes à faire un geste artistique. Pour reprendre la phrase de Paul Klee, « l’Art rend visible » : la compagnie a pour objectif de donner la parole à toutes les générations confondues afin de prendre position par leur corps dans un territoire donné.

Favoriser une réappropriation et une réconciliation entre un groupe de population, une culture et une histoire communes dont nous nous écartons de plus en plus, est la démarche principale du collectif.

Le collectif développe ainsi des créations aux formats hybrides, oscillant entre danse, performance, installation et film. Sensibiliser par des actions artistiques des enfants, adolescents, adultes et personnes non issus du milieu de l’art, participe à cette volonté de se réunir dans la construction d’une nouvelle histoire, empreinte de ses fondations, qui laisse à son tour une trace.

Après le succès de l'édition passée, le musée des Arts et Métiers travaille avec la Galerie Marguerite Milin pour animer en couleurs la façade monumentale d'une manière inédite.

Entrée libre et gratuite.